Les cancers professionnels

Le réseau Prévention met à votre disposition des outils pour vous aider à repérer et à substituer les agents cancérogènes dans votre entreprise. Une méthodologie est préconisée par le réseau Prévention pour évaluer le risque chimique dans les entreprises. En voici les principales étapes :
SEIRICH : L'outil pour évaluer les risque chimiques

Pour évaluer les risques chimiques dans votre entreprise, nous vous recommandons l'utilisation du logiciel SEIRICH.

Toutes les entreprises utilisent de nombreux produits chimiques, qui passent parfois encore inaperçus.

SEIRICH.pngSEIRICH vous aide à les inventorier quel que soit votre secteur d'activité et peu importe votre niveau d'expertise.

Accédez au site SEIRICH

Repérer les produits et leurs dangers

Produits chimiques étiquetés

Ces informations sont données sur l'étiquette des produits et/ou sur la fiche de données de sécurité à la rubrique 15 : informations réglementaires.

Les phrases de risque (R) :

  • R45 peut provoquer le cancer
  • R49 peut provoquer le cancer par inhalation
  • R40 effet cancérogène suspecté : preuves insuffisantes
Attention l'étiquetage change !

etiquetage-produits-chimiques.jpgLe règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging) définit de nouvelles règles de classification, d'emballage et d'étiquetage des produits chimiques avec les phrases H350 "peut provoquer le cancer" et H351 "susceptible de provoquer le cancer". Un nouveau logo est associé à ce danger.

Il s'applique de manière obligatoire aux substances en décembre 2010 et aux mélanges en juin 2015.

Consultez "Comprendre les deux systèmes d’étiquetage des produits chimiques" sur le site de l'INRS.

Fiches d'Aide au Repérage (FAR)

Ces fiches répertorient les agents cancérogènes susceptibles d'être rencontrés dans une activité donnée.

Téléchargez l'ensemble de ces fiches sur le site de l'INRS.

Produits chimiques non étiquetés

Attention un certain nombre de matériaux, d'émissions (d'agents chimiques libérés), de procédés peuvent eux aussi donner le cancer et ne sont pas étiquetés :

  • Poussières de bois
  • Emissions de particules diesel
  • Poussières de silice
  • Poussières d'amiante dans les métiers du secteur 3 (électriciens, chauffagiste...)
  • Huiles de moteur usagées
  • Essence (carburants)

Malgré l'absence d'étiquetage "cancérogène", ces agents chimiques sont réglementairement classés "à risque cancérogène". Cette liste ci dessus n'est pas exhaustive.

Analyser les conditions d'exposition et hiérarchiser les risques

  • Au cours de quelle activité les produits chimiques sont-ils émis ?
  • Sous quelle forme et en quelle quantité ?
  • Combien de salariés sont en contact avec les produits chimiques ?
  • À quelle fréquence ?
  • Quels sont les modes d’exposition possibles ?
  • Existe-t-il des risques d’exposition accidentelle ?

Cette analyse doit s’appuyer sur une visite et/ou une observation des postes ou des situations de travail réelles.

Cette étape permet de qualifier l’exposition aux produits et procédés chimiques. Elle peut s’accompagner de mesures quantitatives, par prélèvement et analyse d'atmosphère dans l'environnement du poste de travail de l'opérateur.

La hiérarchisation des risques permet ensuite de cibler les risques qu'il faut traiter en priorité (ceux dont les conséquences sont les plus graves, les plus fréquentes, ceux qui concernent le plus de salariés, ceux pour lesquels des mesures simples existent…) afin de définir un plan d’action.

Elaborer un plan d’action

Il s’agit d’associer aux risques identifiés précédemment les mesures de prévention les plus adaptées, de planifier leur mise en œuvre et leur suivi dans le temps.

Parmi les mesures de prévention primaires, l'entreprise devra si possible remplacer ou supprimer les agents cancérogènes dans les activités.

En cas d'impossibilité, des mesures de capatation à la source devront être envisagées.

Par défaut, des mesures de protection collective et en dernier recours de protection individuelle pourront être mises en place.

Fiches d'Aide à la Substitution (FAS)

Ces fiches ont pour objet de vous aider dans la substitution des principaux agents cancérogènes utilisés dans certaines activités.

Téléchargez l'ensemble de ces fiches sur le site de l'INRS.

  • email
  • facebook
  • twitter