Le projet NACRE se poursuit

Publié le 20 avril 2022
Deux ans et demi après la signature d’une convention de partenariat, la Carsat MP a retrouvé ses partenaires autour du dispositif NACRE (Nouvel accompagnement coconstruit des retraités).

L’occasion de faire le bilan des actions menées auprès des retraités, de partager les expertises autour de 3 tables rondes et de poser les nouveaux jalons de cette belle dynamique !

Le 5 avril, la Carsat Midi-Pyrénées a accueilli dans ses murs les partenaires avec lesquels elle est engagée autour du dispositif NACRE. Pour rappel ce dernier a pour objectif de co-construire des solutions adaptées au maintien à domicile de nos retraités.

D’autres partenaires étaient par ailleurs conviés, en présentiel et par le biais d’une visio retransmise en direct, et notamment des experts réunis pour l’occasion autour de 3 tables rondes. Une matinée d’échanges et de perspectives qui a permis de dresser un bilan très positif de la synergie de toutes les équipes de terrain et de l’innovant outil de détection des fragilités nommé ICOPE.

NACRE2022.jpg
Frédérique Garlaud, Directrice nationale de l'action sociale à la CNAV, entourée du Dr Mathieu Houles, Gérontopôle CHU de Toulouse et Margot de Battista, Directrice adjointe Fondation I2ML réunis lors de la table ronde "Contexte et ambition" animée par Bruno Mallet.

NACRE : Nouvel Accompagnement Co-construit des REtraités

20.5 % de la population française a plus de 65 ans. 15 % d’entre eux sont des personnes fragiles, plus exposées encore à la perte d’autonomie, notamment en raison de leur précarité sociale.

Défi humain et économique indéniable, la limitation du nombre de personnes âgées dépendantes est au cœur de la politique d’action sociale de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) et de la Carsat Midi-Pyrénées.

Pour accélérer la dynamique engagée depuis plusieurs années et proposer une offre de service toujours plus adaptée et innovante, la CNAV a lancé début 2020 le projet « Nouvel accompagnement co-construit des retraités » (NACRE) avec la collaboration de quatre partenaires d’envergure : le Gérontople du CHU de Toulouse, l’Institut méditerranéen des métiers de la longévité (I2ML), la Carsat Midi-Pyrénées et la Carsat Aquitaine.

logos-nacre.png

Enrichir l'accompagnement et prévenir les fragilités grâce à ICOPE

En s’emparant du programme innovant ICOPE (Soins intégrés pour les personnes âgées), élaboré par l’Organisation Mondiale de la Santé, les cinq partenaires ont pour but de :

  • Evaluer, prendre en charge et assurer le suivi de 6 fonctions clés des retraités : la mobilité, la mémoire, la nutrition, l’état psychologique, la vision et l’audition ;
  • Consolider et renforcer les capacités et les ressources des jeunes retraités pour agir, le plus en amont possible, sur l’apparition de fragilités associées aux conséquences vieillissement,
  • Sensibiliser les retraités fragiles sur l’importance d’être actif dans la préservation de leur capital « autonomie »

Pour ce faire, le partenariat s’appuiera sur les compétences des structures d’évaluation et des structures d’aide à domicile, impliquées dans les territoires au plus près des besoins des seniors.

Le programme Icope en images

 

Signature le jeudi 24 septembre 2020 de la convention entre la Carsat MP et 4 partenaires d'envergure pour permettre aux retraités de maintenir leur capital santé le plus longtemps possible grâce notamment à ICOPE.

signatureNACRE.png

De gauche à droite sur la photo : Benoît Roig, Président de la Fondation I2ML et de l'Université de Nîmes,
Frédérique Garlaud, Directrice nationale de l’Action sociale à la CNAV,
Joëlle Traniello, Directrice de la Carsat Midi-Pyrénées
Professeur Bruno Vellas, Responsable du Gérontopole du CHU de Toulouse
Maud Delaunay, Directrice Action sociale et interventions sociales à la Carsat Aquitaine

« Depuis plusieurs années, sous l’impulsion d’une politique nationale engagée dans le Bien Vieillir, la Carsat Midi-Pyrénées, avec le soutien de son Conseil d’administration, porte et déploie des dispositifs d’Action Sociale répondant à l’enjeu grandissant de la prévention de la perte d’autonomie. S’associer à ce projet constitue une opportunité supplémentaire d’enrichir notre offre de prévention, de la rendre plus innovante et plus en adéquation avec les besoins de nos jeunes retraités fragilisés.

C’est donc avec beaucoup d’intérêt que nous intégrons ce partenariat et tout autant d’énergie que nous poursuivrons le travail engagé, avec l’aide précieuse de nos partenaires relais situés sur les territoires, au plus près de nos publics. » déclare Joëlle Traniello